Resto-bus de Montréal : produire, cuisiner et consommer les insectes de façon durable

Posté le 17 octobre 2012 dans Blog | Aucun commentaire

On savait que les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’eau des élevages d’insectes étaient faibles comparées à celles des élevages de viande traditionnelle. Une initiative originale de la ville de Montréal au Québec montre que la préparation et la consommation d’insectes comestibles peuvent aussi se faire avec un minimum d’impact sur notre environnement.

Les habitants de Montréal ont la chance depuis peu d’expérimenter le Resto-bus. Comme son nom l’indique, ce bus à la particularité d’avoir été transformé en un restaurant d’un style un peu particulier. Outre son menu varié et appétissant qui inclue notamment des insectes, ce restaurant fonctionnant au bio-diesel se veut le moins consommateur en énergie possible. Pour cela, les hommes et la technologie sont mis à contribution. En effet, en complément de cellules voltaïques sur les parasols pour fournir l’électricité, les étapes de préparation seront réalisées à la main au lieu des appareils électriques traditionnels quand cela est possible.

Cette initiative se réalise aujourd’hui à une micro échelle. Cependant, elle interpelle sur la possibilité à moyen terme d’inclure la notion de durabilité dans toutes les étapes de la vie d’un produit à base de protéine animale, de sa production à sa consommation. Et à bien y réfléchir, les insectes comestibles pourraient bien être le premier exemple concret.

Plus d’informations ici .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>